Choisir une installation septique 

 

Soyons honnêtes, c’est bien la dernière chose à laquelle vous pensez quand vient le temps de construire votre maison de rêve, et la première chose à prendre en compte quand vous planifierez l’emplacement de votre maison et des autres bâtiments sur votre terrain. Quoi qu’il en soit, quand vous possédez ou construisez une résidence isolée, c’est-à-dire qu’elle n’est pas reliée au réseau d’égouts municipal, vous devez avoir une installation septique pour traiter vos eaux usées. 

 

Pourquoi dois-je traiter mes eaux usées? 

En fait, les eaux usées proviennent des éviers, des douches, du siphon de sol, des appareils ménagers et des toilettes de votre résidence. L’eau contient donc du savon, des produits chimiques issus des produits nettoyants, des matières fécales, des déchets de cuisine, bref, tout ce qui est rejeté dans les canalisations. Ces eaux doivent être traitées avant d’atteindre votre plan d’eau ou d’autres voies navigables pour ne pas causer de problèmes, dont des maladies graves. 

 

Comment traitez-vous les eaux usées? 

De manière générale, le sol de votre terrain peut traiter la majeure partie de ce qui est contenu dans les eaux usées domestiques (eaux usées provenant de l’activité humaine dans une maison) après son traitement initial dans la fosse septique (ou bac de prétraitement), en fonction de sa perméabilité (la propriété du sol de laisser circuler l’eau et l’air) et de sa profondeur. Si votre sol est perméable et a une profondeur suffisante, il vous suffit de disperser vos eaux usées sur une surface; le sol traitera à lui seul les eaux usées domestiques. 

 

En l’absence de ces facteurs (de façon générale, mais il existe des exceptions), vous aurez besoin d’un système qui peut traiter les eaux AVANT qu’elles se dispersent et s’infiltrent dans l’environnement. C’est ce qu’on appelle un traitement avancé.  

 

Normes avancées sur le traitement des eaux usées 

Des technologies de traitement des eaux usées sont offertes sur le marché canadien. Certaines normes sont utilisées pour certifier le fonctionnement de ces technologies, notamment la NSF/ANSI 40, une norme américaine de la National Sanitation Foundation (NSF), et la CAN/BNQ 3680-600, une norme canadienne du Bureau de normalisation du Québec (BNQ). Le BNQ certifie également une norme québécoise, la NQ 3680-910. Les deux normes certifiées par le BNQ sont très semblables : dans les deux cas, on exige que le fabricant teste son produit par temps froids pendant un an. La norme NSF exige un test de 6 mois et n’a pas d’exigence en matière de temps froid. 

 

Il suffit de choisir une norme? 

Malheureusement, ce n’est pas si simple. Les gouvernements provinciaux établissent la norme acceptée sur leur territoire. De plus, ils ont toutes sortes d’exigences précises concernant la façon dont votre installation doit être conçue, installée et entretenue. Comme les exigences varient d’une province à l’autre, la situation est compliquée. C’est pourquoi, comme propriétaire, la première étape est de communiquer avec un concepteur qui est formé selon les spécifications de votre province et qui peut ainsi recommander des types d’installation conformes aux exigences. 

 

Que dois-je évaluer? 

Il y a quelques points à prendre en compte, dont l’importance est bien personnelle. 

  • Coût d’installation : Le coût est généralement le critère qui guidera le plus votre choix.  
  • Coût annuel : Combien l’entretien coûtera-t-il chaque année? Les pièces sont-elles coûteuses ou difficiles à se procurer? 
  • Entretien : Faut-il un entretien mensuel ou annuel? Est-ce que je peux le faire moi-même? Des pièces devront-elles être changées régulièrement? 
  • Rendement : La certification du produit indique son bon fonctionnement. 
  • Taille et adaptabilité : Quelle superficie de terrain dois-je sacrifier? Est-ce que je vais devoir couper des arbres? Est-ce qu’il va y avoir une bosse? Est-ce que je peux faire quelque chose en surface, à l’endroit où se trouve l’installation? Quelle en sera l’apparence? 

 

  • Durabilité et garantie : Quelle est sa durée de vie? 
  • Alimentation électrique : Quel type de système électrique est requis, le cas échéant? 
  • Intensité du son : Combien de décibels sont générés? À quelle fréquence le système se met-il en marche? 
  • Odeur : Pour toutes les installations, un système correctement installé évacue les gaz de façon sécuritaire à partir de l’évent de toit.  
  • Service à la clientèle : L’entreprise est-elle fiable? Depuis combien de temps est-elle en activité? Le personnel est-il facile à joindre et aimable? 

 

Chaque fabricant vante les qualités de son produit dans son matériel promotionnel, parfois en rabaissant ses concurrents. Votre concepteur peut avoir des préférences, tout comme votre excavateur. N’oubliez pas qu’ils n’auront pas à vivre avec le produit pendant plus de 20 ans, et que ce n’est pas la valeur de revente de leur maison qui pourrait en être affectée. Ils ne seront pas responsables des coûts d’entretien qui viendront dans les années suivant la conception et l’installation du système. Nous vous recommandons fortement de faire vos recherches. 

 

DBO Expert préfère renseigner les propriétaires pour qu’ils puissent prendre leurs propres décisions. Dans cette optique, nous avons conçu ce petit guide [lien vers le téléchargement du guide], qui explique les particularités plus en détail. Nous espérons qu’il vous sera utile! 

 

Bien sûr, si vous préférez discuter avec l’un de nos experts, vous pouvez communiquer avec nous ici . 

 

 

VOUS AVEZ DES QUESTIONS SUR LA MEILLEURE SOLUTION DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES?

Nos représentants locaux sont disponibles selon votre horaire pour vous conseiller et vous présenter les solutions de traitements des eaux usées System O))

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFLOLETTRE ET RECEVEZ DES CONTENUS UNIQUES CORRESPONDANT À VOS INTÉRÊTS OU VOTRE RÔLE!

Laisser un commentaire